Actualité des systèmes de vidéo-surveillance

Un tel système est un recours bénéfique quand on souhaite surveiller ses biens et prévenir toute intrusion malveillante. Désormais connectée, la surveillance par vidéo protège au mieux les personnes et leurs possessions.

Un dispositif efficace à distance

La vidéosurveillance est un moyen simple pour contrôler que tout va bien chez soi. Grâce à des caméras installées sur place, on peut s’assurer que l’intérieur et les abords de sa maison ou de ses locaux professionnels sont en sûreté. Les caméras transmettent les images à un moniteur (ou écran) qui les diffuse en direct et souvent les enregistre. Ces appareils de prises de vue sont dotés de capteurs (de mouvements, de bruits, de chaleur) afin de pouvoir donner l’alerte au moindre signal inhabituel détecté. En fonction du dispositif choisi, l’alarme est donnée au responsable ou propriétaire de l’endroit concerné. Le message est transmis par un appel téléphonique, un SMS ou bien un mail. Sur www.sepsad-telesurveillance.fr, découvrez les prestations complètes proposées aux particuliers et aux professionnels. Le matériel installé dans des locaux privés ou accessibles au public est relié non stop à un centre de télésurveillance. Ce dernier vous alerte afin que des mesures de sécurité soient prises. Ainsi vous ne prenez aucun risque et vous n’êtes pas directement exposé à des intrus ou à un péril domestique. Pour une efficacité optimale, ce système est désormais connecté à internet, un plus par rapport à la vidéosurveillance analogique classique. Le dispositif est le même (il comprend des caméras, un écran, un système d’enregistrement des images) mais relié au web.

Un service en réseau IP

Le fonctionnement d’une vidéosurveillance connectée est à la fois facile d’accès et sécurisé. La personne ayant souscrit ce type de prestation peut y avoir accès à distance, via une application pour téléphone portable avec système iOS ou Android. Cependant, l’accès aux images filmées au domicile ou dans un local professionnel sont verrouillées par un mot de passe. La télésurveillance connectée est dite « IP » : internet protocole. Les caméras sont mises en place et reliées à internet ou bien au réseau LAN (local) ou CPL (courant porteur en ligne) et connectées à un serveur. Les prises de vue ainsi captées sont acheminées vers le réseau choisi. Le serveur de télésurveillance est doté d’un logiciel qui constitue le cœur du dispositif. Ce programme informatique enregistre toutes les images filmées et les conserve sur le disque dur du serveur. Ce stockage est encadré par la loi et donc soumis à des règles strictes. La législation à cet égard concerne aussi bien la conservation d’images filmées dans une habitation privée ou un lieu ouvert au public. Ce système de surveillance IP offre une polyvalence appréciable pour ses usagers. Les caméras utilisées sont sophistiquées, avec un grand nombre de fonctions intégrées. Les prises de vue stockées sont de bonne qualité et donc plus facilement exploitables.

À qui s’adresse cette surveillance ?

Ce contrôle à distance est particulièrement indiqué dans certains cas. Les superficies modestes qui nécessitent à peine une à trois caméras sont idéales pour une surveillance IP. Les entreprises ou autres structures déjà connectées avec un réseau fiable et pouvant compter sur un informaticien sont également concernées. Un tel dispositif ne nécessite pas des travaux de grande envergure. Il peut en effet être mis en œuvre sur un réseau préexistant, ce qui s’avère économique. Le serveur (ordinateur relié aux différents périphériques) permet de centraliser toutes les informations : pas besoin d’un écran de visionnage spécifique. Cet équipement fonctionne également sans câbles, via le Wifi. En outre, des caméras peuvent être déplacées ou ajoutées. On peut parfois les télécommander, en fonction des modèles. Les prises de vue peuvent être diffusées en temps réel sur tout ordinateur connecté au réseau. Les caméras sont faciles à paramétrer de loin. Les prises de vue peuvent également être consultées sur un PDA (Personal Digital Assistant) ou bien via GSM (Global System for Mobile). Flexible, ce dispositif IP profite de tous les atouts d’internet, bien au delà des frontières nationales.