alarme anti intrusion

Devant la recrudescence de l’insécurité en France, chaque personne à peur d’être la prochaine victime d’un cambriolage. Pour faire face à ce genre de problème, l’alarme anti-intrusion est l’une des solutions les plus prisées aussi bien par les particuliers que par les professionnels.

Une alarme anti intrusion : c’est quoi au juste ?

L’alarme anti-intrusion a pour objectifs de dissuader et de faire fuir les voleurs et les personnes indésirables ainsi que d’alerter les occupants et les voisins. Actuellement, il existe plusieurs types d’alarmes pouvant s’adapter à tous les besoins :

·   L’alarme anti intrusion filaire : cette solution est la plus fiable et la plus sûre. Pour fonctionner, les composants doivent être reliés par des câbles. Toutefois, l’installation est plus complexe et requiert l’assistance d’un professionnel.

·     L’alarme sans fil : ce sont les modèles les plus récents et ce sont les plus prisés, car ils sont faciles à poser et ne nécessitent aucun travail. Le dispositif est généralement alimenté par des piles ou des batteries et est modulable à volonté.

Quoi qu’il en soit, pour bénéficier d’un système performant et de qualité, il vaudrait mieux se tourner vers un produit doté d’une norme NF. C’est un gage de sécurité. Pour accéder à d’autres informations utiles pour bien choisir son alarme cliquez ici

Comment bien choisir un système d’alarme anti intrusion ?

Avant de choisir une alarme intrusion afin d’optimiser le système de sécurité de votre maison, il est essentiel de prendre en compte les éléments suivants :

·     La surface à protéger : certains modèles peuvent surveiller des zones plus étendues tandis que d’autres au contraire ne servent qu’à protéger une seule pièce. De ce fait, vous devez connaitre la superficie totale des espaces à protéger ainsi que la superficie de chaque pièce.

·     La discrétion du dispositif : l’alarme sans fil peut se fondre dans le décor d’une manière discrète. Pour l’alarme filaire, il faudrait penser à encastrer ou cacher les fils

·       La configuration du logement : la configuration permet en effet de déterminer si vous avez besoin d’un détecteur d’ouverture, de mouvement, etc. ou d’un simple appareil. Elle définit le nombre d’accessoires nécessaires

·         La centrale d’alarme : vous avez deux choix :

1.     Soit une centrale d’alarme RTC qui est branchée directement sur le réseau téléphonique ou sur un box internet.

2.   Soit une centrale d’alarme GSM : vous devez y intégrer votre SIM, ce qui peut augmenter votre facture mensuelle. Pou y remédier, optez pour une carte Sim prépayé fonctionnelle capable de vous alerter à tout moment

·      Les détecteurs : vous avez besoin d’un nombre suffisant pour optimiser la sécurité de votre logement et les installer dans les endroits stratégiques : vous pouvez opter pour un détecteur infrarouge (un détecteur de présence ou détecteur de mouvement) qui déclenchera l’alarme automatiquement en cas d’intrusion ou pour un détecteur d’ouvertures et de bris de glace (des protections anti-effraction)

·       La sirène : elle sert à alerter les propriétaires et le voisinage. De la sorte, elle doit être capable d’émettre un niveau sonore élevé, au minimum de 100 décibels.

De quels éléments dépend le prix d’une alarme anti intrusion ?

Le prix d’une alarme anti intrusion varie selon le type du système de sécurité choisi (filaire ou sans fil) et la gamme de celui-ci. L’alarme filaire peut être économique à l’achat, mais l’installation requiert l’intervention d’un professionnel. Au final, le coût total revient plus cher. L’alarme sans fil offre alors un bon compromis.

Il est cependant possible d’ajouter des accessoires. Cependant, les options choisies peuvent rapidement gonfler la facture : application pour piloter l’alarme à distance, vidéos, etc. Vous pouvez également recourir à un service de télésurveillance. Au final, c’est le budget alloué pour investir dans une alarme anti intrusion qui sera un paramètre crucial pour s’équiper de ce genre de dispositif de sécurité.